You probably do not come from: Belgium. If necessary, change to: United States
  1. Capteurs d’inclinaison
  2. Introduction et histoire

Introduction et histoire

Du contacteur au capteur

La technologie des capteurs et contacteurs d’inclinaison a évolué au fil des ans passant de simples contacteurs d’inclinaison à des capteurs sophistiqués, entièrement électroniques, combinant plusieurs technologies de détection.

Contacteurs d’inclinaison

Il y a de nombreuses années, ces appareils n’étaient pas des capteurs, mais des contacteurs constitués d’une bille roulante placée sur une plaque conductrice. Ces contacteurs étaient conçus de telle sorte qu’à un certain degré d’inclinaison, la bille quittait sa position initiale sous l’effet de forces physiques extérieures. La bille établissait alors un contact électrique avec la plaque. Le signal ainsi généré pouvait ensuite être utilisé pour des fonctions de commutation ou d’indication.

De tels capteurs étaient par exemple utilisés à l’extérieur des trains pour en détecter l’accélération latérale.Dès que le contacteur signalait un virage, le boudin de roue pouvait être lubrifié.

Capteurs à base de liquide

En plus des simples contacteurs d’inclinaison, les capteurs basés sur un liquide ont été de plus en plus couramment utilisés. Cette technologie a été la première à véritablement mériter le nom de «capteur d’inclinaison».

à gauche position de repos, à droite position incliné
1) électrode commune
2) électrode droite et gauche (+/-)
3) liquide conducteur
4) angle d’inclinaison résultant
5) connexions communes

Les capteurs d’inclinaison basés sur un fluide contenaient des liquides résistifs ou capacitifs dans une chambre hermétique. Lorsque la capsule s’inclinait de bout en bout, le liquide coulait d’un côté à l’autre, ce qui modifiait la résistance ou la capacité d’un circuit interne. Il était alors possible de surveiller directement la sortie du circuit. Elle pouvait être amplifiée ou convertie en d’autres formats de sortie. Bien que ces capteurs puissent fournir des données d’inclinaison précises et fiables, ils présentaient plusieurs points faibles: réaction lente, fragilité aux vibrations et durée de vie très limitée.