1. Page d'accueil
  2. Solutions logicielles
  3. Numérisation dans l'industrie

Numérisation dans l'industrie

Les fruits de la numérisation. Nouveaux emplois grâce aux technologies numériques

La numérisation change toutes les sphères de vie, par ex. les activités de loisir, le comportement des consommateurs et le monde du travail. D'une part, plus de 50.000 postes de spécialiste informatique sont vacants en Allemagne, d'autre part, environ 3,4 millions de gens devront se réorienter. Sans nul doute, le monde du travail est en cours de changement Des risques, mais aussi des opportunités sont à aborder.

Des déplacements et des réalignements seront inévitables dans cette situation. Les entreprises et le gouvernement allemand sont d'accord sur les bonnes opportunités qui la numérisation offrira aux employés allemands. L'économie allemande est en plein essor. Le taux de chômage est à son plus bas niveau depuis des décennies.

Beaucoup de gens ont des réserves, ils craignent que des postes de travail soient remplacés par des robots et des algorithmes. Mais pourquoi pas voir la situation comme une invitation à participer au changement et trouver son propre rôle ?

Dans cette "4ème révolution industrielle", l'arrêt est la fausse solution : Selon l'association professionnelle, il ne reste que 20.000 postes de travail dans la technologie de communication. Juste une comparaison : au milieu des années 90, le nombre était dix fois supérieur. "Au cours de 15 années, nous avons perdu 90 pour cent de postes de travail dans ce domaine – à cause de la numérisation", résume le président de Bitkom, Achim Berg.

De l'expert en éthique de l’intelligence artificielle jusqu'au responsable de la sécurité informatique

Hartmut Hirsch Kreinsen, professeur en économie à l'université technique de Dortmund est d'un autre avis : Pour lui, il est évident que le monde du travail est en cours de changement, mais l'affirmation générale que la numérisation mène à un chômage élevé n'est pas pertinent.La "4ème révolution industrielle" créera des nouveaux emplois que nous ne pouvons même pas encore imaginer. Cette thèse de Hirsch Kreinsen est supportée par les chiffres de Bitkom Research GmbH et des instituts d'études de marché IDC et GfK

qui indiquent que le passage au numérique est un facteur moteur : Avec 45.000 postes de travail supplémentaires dans le secteur informatique et des télécommunications, la croissance des emplois la plus forte dans un délai d'un an a été atteint en 2017. Des nouveaux domaines d'activité, tel que le métier de responsable de la sécurité informatique, qui est en charge de l'architecture de la sécurité informatique de l'entreprise ou l'expert en mégadonnées sont particulièrement demandés.

Les experts sont certains que des nouveaux métiers émergeront pas seulement dans le secteur informatique classique. Il y aura, par exemple, des experts en éthique de l'intelligence artificielle pour décider quelles règles s'appliqueront aux véhicules automoteurs dans le domaine de la conduite autonome.

"Il ne suffit pas d'identifier des opportunités, il faut les saisir"

Pour les experts, les conditions préalables les plus importantes pour cette tendance sont des produits intelligents, des innovations et des nouveaux modèles d'affaires rendus possible par la numérisation. Pour rester compétitif, les entreprises, quelle que soit leur taille, devront investir dans les technologies numériques, explique Berg. D'un côté, ils doivent se développer d'une manière agile, de l'autre côté, ils doivent supporter leurs employés et concentrer sur les besoins du "client interconnecté".

Selon les experts en numérisation, ce sont surtout les petites et moyennes entreprises qui doivent agir. Une enquête de Bitkom montre qu'en dépit des réserves et des difficultés initiales, les entreprises ont bien compris cela : Malgré la menace perçue par la numérisation, 86 pour cent des sondés voient l'industrie 4.0 plutôt comme une opportunité que comme un risque.

Mais il ne suffit pas d'avoir conscience des potentiels offerts par la numérisation : "Il ne suffit pas d'identifier des opportunités, il faut les saisir", dit Berg. C'est le défi à relever.
Une entreprise qui veut réussir a besoin des stratégies de numérisation. De sortir de sentiers battus jusqu'à bénéficier du savoir-faire des employées qualifiés : Il y a une multitude de stratégies pour faire face à la numérisation. Selon les experts, le développement des nouveaux modèles d'affaires est une clé du succès. Cependant, des innovations nécessitent des données analysables pour suivre le rythme du marché de l'Internet des Objets (IdO).

Le rôle des données

Pour l'industrie, cela signifie : Des données machine évaluées, l'utilisation de détecteurs et le traitement en temps réel d'énormes volumes de données peuvent faire émerger des nouveaux modèles d'affaires. Les informations obtenues offrent la possibilité aux entreprises de toutes les industries d'améliorer leurs chaînes de production et optimiser leurs processus.
Pour rendre cela possible, le groupe ifm soutient d'autres sociétés avec des technologies d'automatisation, par ex. des détecteurs, systèmes de contrôle-commande et solutions de communication, agissant comme un "lien" dans la chaîne de valeur numérique.

Par exemple, les clients industriels peuvent générer des données à l'aide des détecteurs développés, ainsi obtenant des informations importantes. Ces dernières aident à détecter à temps toute détérioration des machines et éviter des dommages indirects.

De plus, le fournisseur de technologie offre des solutions complètes dans le domaine B2B – y compris la planification et réalisation des projets, raconte Dr. Thomas May, membre du directoire d'ifm. Malgré une certain abstraction technique, l'entreprise de tradition attache la plus grande importance à la proximité avec le client. "Nous nous tenons personnellement aux côtés de chacun de nos clients – n'importe où dans le monde et dans n'importe quelle langue", dit May. Frappant : Ce spécialiste des capteurs qui est dédié au service client a déjà été récompensé par plusieurs prix dans son rôle d'employeur.

Saisir l'opportunité

Même si la peur que les humaines seront remplacés par des machines est aussi vieille que l'histoire de la mécanisation elle-même : Il faut toujours s'attendre à l'inattendu. Après tout, la 3ème révolution industrielle avec sa croissance de l'automatisation a mis en évidence que le changement peut créer de nouvelles opportunités.

La condition préalable pour ces nouvelles opportunités est que les entreprises reconnaissent leur potentiel, l'utilisent et développent, à l'aide de données, des produits et services intelligents adaptés aux exigences du marché.

ifm a relevé ce défi : Le groupe d'entreprise qui développe, produit et vend des technologies d'automatisation dans les domaines de la mesure, commande et régulation compte plus de 6.700 employés dans plus de 70 pays – du développeur ABAP jusqu'au gestionnaire budgétaire. Cela montre que les technologies numériques ne changent pas seulement des profils de poste, mais génèrent aussi de nombreux nouveaux postes.