You probably do not come from: Switzerland.  If necessary, change to: United States
  1. Page d'accueil
  2. Capteur de conductivité LDL
  3. Technologie

Capteurs LDL: Technologie

La conductivité est la mesure de la capacité d’une substance à conduire un courant électrique. Elle est influencée par la quantité d’ions libres (sels, acides, bases) dans le fluide ainsi que par la température du fluide: Plus il y a d’ions libres, plus la conductivité est élevée. Typiquement, un capteur de conductivité consiste en deux plaques de métal au contact du fluide. Si l’on place deux électrodes dans un fluide conducteur et que l’on applique une tension, un courant passe.

Les ions chargés positivement (cations) se déplacent vers l’électrode chargée négativement et les ions chargés négativement (anions) se déplacent vers l’électrode chargée positivement. Plus il y a d’ions libres dans le fluide et plus élevée est la conductivité électrique du fluide, plus élevé est également le courant.

L’unité du SI pour la conductivité est le siemens par mètre (S/m). L’illustration ci-après présente les valeurs de conductivité pour certains fluides courants.


Il y a deux méthodes de mesure de la conductivité: galvanique et inductive. Le choix de la méthode utilisée dépend de la conductivité du fluide, de la corrosivité du liquide et de la teneur en matières en suspension.

Capteurs de conductivité galvaniques (LDL1xx)

Le capteur de conductivité galvanique d’ifm est doté de deux électrodes métalliques, comme les autres capteurs de conductivité à mesure directe. Dans notre conception, la différence est que le boîtier du capteur et la conduite métallique servent de première électrode, la sonde métallique du capteur faisant office de deuxième électrode.

Une tension est appliquée entre le bout de la sonde et le presse-étoupe du boîtier, et la circulation du courant est mesurée.

Capteurs de conductivité inductifs (LDL2xx)

Un capteur de conductivité inductif est constitué de deux bobines de fil métallique encastrées dans un corps de matière plastique (les produits ifm utilisent du PEEK). La première bobine (bobine émettrice) génère une tension électrique dans le liquide. Selon la conductivité du fluide, un courant alternatif apparaît alors. Il génère dans la deuxième bobine (bobine réceptrice) un champ magnétique alternatif qui est proportionnel à la conductivité du fluide.

La mesure inductive de conductivité présente plusieurs avantages:

  • Haute résistance à la corrosion grâce à la sonde PEEK.
  • Immunité aux matières solides dans le fluide tant que la voie de mesure n’est pas bouchée.
  • Pas d’influence des fluides à conductivité élevée.

Influence de la température

La conductivité d’un matériau dépend très fortement de la température – environ 1…5% par °C. Tous les capteurs de conductivité disposent d’une mesure intégrée de température pour compenser les changements de température dans le fluide.

Position des capteurs de température dans le LDL200 (à gauche) et le LDL100 (à droite)

Capteurs LDLAutres caractéristiques

De l’humidité peut pénétrer dans la boîte de raccordement et dans les presse-étoupes. C’est souvent un point faible des capteurs installés en milieu humide. La famille LDL limite les défaillances grâce à un transmetteur tout-en-un classé IP68 / IP69K. Les capteurs ont un boîtier fermé en acier inox, une sonde PEEK et ne nécessitent ni boîte de raccordement, ni presse-étoupe.

Tous les capteurs de conductivité LDL sont fournis avec un certificat usine et sont prêts à fonctionner dès leur déballage. Le numéro de série du capteur permet de télécharger gratuitement un certificat usine sur notre site.

Grâce à IO-Link, les capteurs peuvent aussi être calibrés sur le terrain avec le paramètre Calibration Gain (CGA) et par rapport à une solution standard ou de référence.

La famille LDL avec boîtier fermé et connexion M12 selon le standard industriel.