Détection de fluides dans des cuves de traitement

Le capteur de niveau LMT d’ifm est utilisé en tant que commutateur pour la détermination des niveaux haut et bas ou de la marche à sec de pompes dans des applications pour cuves. Typiquement, le retour d’information est « activé » quand le fluide est présent et « désactivé »quant il n’y a pas de fluide de présent.

Fonctions supplémentaires avec données IO-Link :

Avec l’utilisation d’IO-Link, des informations complémentaires sont disponibles. Avec IO-Link, la valeur process numérique réelle est disponible pour déterminer le type de fluide, par ex. eau ou lait. La valeur de l’IO-Link peut être utilisée pour faire la distinction entre le fluide et un dépôt sur la face active. La détection du fluide est importante pour le processus de nettoyage. Une fois le fluide évacué, le processus de nettoyage peut débuter pour maximiser le temps de production.

Mesure de niveau continue dans la cuve

Le capteur de pression PI dispose d’une sortie analogique 4...20 mA et d’une sortie de commutation. Les signaux analogiques habituels sont sujets aux perturbations CEM et doivent être mis à l’échelle pour indiquer à l’API la pression réelle du système.

Les pics de pression hauts et bas sont sauvegardés dans le capteur, mais sans accès direct au système de commande.

Fonctions supplémentaires avec IO-Link :

IO-Link permet d’accéder aux valeurs réelles de pression sans devoir mettre le signal à l’échelle. Par exemple, pour un capteur de pression de 0 à 100 dans de l’H2O, la même plage de valeurs est transmise avec précision au système de commande sans mise à l’échelle.

La détection des valeurs de pression hautes et basses du capteur permet un contrôle direct des pics et chutes de pression inattendus. C’est important pour éviter la défaillance d’un capteur ou la contamination de produits.

Mesure de température redondante pour appareils de pasteurisation

Dans la production laitière, il est très important de respecter la température correcte. Les fonctions d’auto-contrôle et de diagnostic des transmetteurs de température de type TAD d’ifm assurent une haute sécurité du processus. Le capteur TAD est le premier capteur à détection de dérive pour l’industrie agroalimentaire. Il est équipé de deux éléments de mesure indépendants ayant des courbes caractéristiques différentes, qui augmentent directement la sécurité du process. Lorsqu’une dérive survient, un signal d’avertissement est envoyé à l’API.

Fonctions supplémentaires avec IO-Link :

Avec IO-Link, les deux éléments de température peuvent être surveillés. En outre, une troisième valeur, c’est-à-dire la moyenne des deux valeurs, est envoyée au système de commande. Cela signifie que trois signaux de température différents peuvent être transmis et surveillés via un seul câble. Les signaux de température redondants permettent une détection de dérive spécifique au client sur la base du process machine et apportent une solution qui ne requiert qu’un minimum de calibrage des capteurs.

Contrôle de l’eau de refroidissement dans une fonderie

Dans un four typique, le système de refroidissement est important pour le fonctionnement correct de la machine et pour le processus de production de pièces de haute qualité. En outre, le refroidissement précis des éléments améliore la durée de vie et la sécurité de la machine. Pour cela, plusieurs paramètres d’écoulement de l’eau de refroidissement doivent être surveillés avec précision, comme par exemple la température et le débit. C’est pourquoi plusieurs capteurs et points de montage sont nécessaires sur la machine.

Fonctions supplémentaires avec IO-Link :

Un capteur de débit SM électromagnétique d’ifm transmet via IO-Link le débit, la température et une valeur de totalisateur par l’intermédiaire d’un câble à 3 fils standard. De cette manière, il n’est plus nécessaire d’utiliser plusieurs cartes analogiques, des raccords pour tuyaux supplémentaires, de nombreux points de terminaison et des stocks élevés.